Cabinet

 

Présentation du cabinet

Le cabinet d’avocat de Maître Angélica RAMOS est situé au 2 boulevard Dubouchage à NICE.

Titulaire de plusieurs diplômes en droit public et en droit européen et après être sortie lauréate de l’Ecole de formation à la profession d’avocat de Paris, Maître Angélica RAMOS a exercé plusieurs années dans des cabinets spécialisés en droit public à Paris, et tout particulièrement en droit de la fonction publique et en droit public des affaires.

C’est ensuite en démarrant une formation pénale en cours de carrière que Maître Angélica RAMOS réalise que son énergie et son ambition doivent être également mis à profit de la chose pénale, matière dans laquelle il est question de privation de liberté, mais aussi de réinsertion sociale pour les uns, de reconnaissance de leur statut de victime et de leurs droits pour les autres.

Maître Angélica RAMOS s’est ainsi rapidement installée et a démarré sa carrière individuelle à Paris en exerçant, tant en droit pénal qu’en droit public, et plus précisément en droit de la fonction publique.

Depuis le 10 avril 2018, Maître RAMOS est inscrite au Barreau de NICE.

Les valeurs du cabinet

Maître Angélica RAMOS est combative et disponible pour ses clients.

Elle s’engage, chaque jour, à défendre ses clients en respectant les valeurs qui gouvernent sa profession :

L’ indépendance :

L’avocat se doit de ne jamais être influencé. Il garantit à son client que les conseils qu’il lui donne ne seront jamais guidés par un intérêt personnel ou une pression extérieure.

La discrétion :

L’avocat doit garder pour lui les confidences ou les secrets qu’il a reçu de son client. Le respect du secret profession est général absolu et illimité dans le temps.

La loyauté :

L’avocat ne peut conseiller ou défendre deux parties dont les intérêts sont susceptibles de s’opposer. L’avocat ne peut être le défenseur de plus d’un client dans une même affaire s’il y a un conflit entre les intérêts de ses clients

La prudence :

L’avocat doit faire preuve de prudence, pour ne pas conseiller à son client une solution s’il n’est pas en mesure d’apprécier la situation décrite, de déterminer à qui ce conseil ou cette action est destiné, d’identifier précisément son client. Lorsqu’il a des raisons de suspecter qu’une opération juridique pourrait avoir pour résultat la commission d’une infraction, il doit s’efforcer d’en dissuader son client. S’il n’y parvient pas, il doit se retirer du dossier.

le respect des droits de la défense :

L’avocat se doit d’être loyal y compris à l’égard de la partie adverse. Il doit respecter les droits de la défense et le principe du contradictoire.  La communication mutuelle et complète des moyens de fait, des éléments de preuve et des moyens de droit se fait spontanément, en temps utile et par les moyens prévus par les règles de procédure.

La courtoisie :

L’avocat doit se comporter de façon courtoise.

L’intégrité :

L’avocat se doit d’être intègre. Il peut choisir de prendre en charge un dossier, comme il peut choisir de s’en décharger.

Cette faculté garantit pour son client une relation de qualité basée sur une confiance mutuelle et la transparence indispensables pour permettre à un avocat de défendre convenablement les intérêts de son client.

La dignité :

L’avocat doit respecter les règles de la morale, et respecter scrupuleusement les règles qui s’imposent à lui.

L’ humanité :

L’avocat se doit être à l’écoute de son client, être compréhensif, et doit avoir de la compassion envers son client.

La discipline :

L’avocat se doit d’être discipliné pour respecter ces règles qui lui sont imposées.

Les honoraires

L’honoraire est libre et fixé d’un commun accord avec le client.

Il s’apprécie en fonction des éléments suivants : la nature et la complexité de l’affaire, le résultat et le coût du fonctionnement du cabinet pour assurer le dossier concerné.

Selon la nature du dossier, les honoraires seront fixés selon les méthodes suivantes :

Le calcul de l’honoraire au temps passé: le cabinet facture au taux horaire préalablement fixé le nombre d’heures de travail passé sur le dossier

L’honoraire forfaitaire: dans cette  hypothèse, le cabinet facture à son client une somme globale pour toute la prestation qu’il doit effectuer et aucun dépassement ne peut intervenir, sans l’accord de son client ;

Le cabinet peut également prévoir une rémunération de ses diligences augmenté d’un honoraire complémentaire de résultat lequel doit être précisément déterminé (sommes sur lesquelles il porte, pourcentage à appliquer, date d’exigibilité).

Le premier contact téléphonique avec Maître Angélica RAMOS n’est pas facturé.

Lors du premier rendez-vous, Maître Angélica RAMOS rencontre le client et lui propose l’action la plus adaptée et stratégique aux fins de défense de ses intérêts.

La première demi heure de rendez-vous n’est pas facturée.

Tout dépassement est facturé au taux horaire de 100 euros HT.

Est ensuite fixé le montant des honoraires correspondants aux diligences proposées, qui sera formalisé dans une convention d‘honoraires signée par le cabinet et le justiciable.

Un échelonnement du paiement des honoraires est possible, pour les clients n’ayant pas la capacité financière de régler les honoraires en une fois.

Par ailleurs, pour les plus démunis, Maître Angélica RAMOS accepte de défendre leur cause, via l’aide juridictionnelle.

Lorsque l’aide juridictionnelle n’est pas octroyée à 100%, Maître Angélica RAMOS fixe un honoraire supplémentaire que le client devra régler, après conclusion d’une convention d’honoraires.